Comment travailler avec le podcast (2) : J’entretiens mon français (with tips in English)



🇬🇧 Bullet points in English

Listen and get used to the way I speak

— listen to the podcast : the more you listen, the more your ear is going to understand

— getting used to the way I speak allows you to understand more easily other French speakers. You are halfway through.

— the transcript is a comprehension accelerator tool : your ears and your eyes work together.

Working more in depth, from time to time

— keeping up is a rather passive activity : you listen or you read.

— sometimes it’s worth working more in depth as suggested by Alison Crum’s little rule.

— the rule adapted to learning French is : list all the grammatical aspects of a few sentences and work them all.

— you can also apply this rule to the sentences highlighted in transcript with notes.


Il y a deux ans, j’avais fait un grand sondage sur le podcast. Peut-être d’ailleurs y aviez-vous participé ? Dans ce sondage, il y avait une question sur la compréhension, le résultat qui m’avait fait extrêmement plaisir : 98 % d’entre vous aviez progressé en compréhension grâce à One Thing In A French Day.

Cette semaine, nous parlons de comment travailler avec le podcast, en fonction de vos objectifs.


Dans l’article précédent, nous avons vu où se situait le podcast One Thing In A French Day dans votre apprentissage du français : un blog audio, à mi-chemin entre votre livre de cours et la France. Nous avons abordé le premier objectif : reprendre le français, et nous avons vu que votre livre de grammaire est un guide et que le transcript est un accélérateur de compréhension.


Aujourd’hui, nous voyons comment utiliser le podcast pour un nouvel objectif : entretenir votre français. Dans le prochain article, nous parlerons de comment utiliser le podcast vous améliorer votre français.


Oui, quand vous avez passé tant de temps à apprendre le français, il serait dommage de tout oublier. Le français s’entretient. C’est comme en sport ou en musique, il faut faire ses gammes.


Premier conseil (le plus simple) : écouter le podcast


Le simple fait d’écouter régulièrement le podcast permet d’entretenir votre compréhension du français, c’est évident et c’est même la raison d’être de ce podcast : écouter tout simplement du français de la vie de tous les jours, à une vitesse normale. C’est un bon exercice pour être prêt lorsque vous aurez besoin de comprendre quelqu’un qui vous parle en français.


D’ailleurs, est-ce que c’est embêtant de s’habituer à ma façon de parler ? Est-ce que cela ne va pas vous empêcher de comprendre les autres, qui parleront différemment ?

Non, pas du tout, au contraire, c’est même un atout.

Votre oreille en s’adaptant à ma façon de parler va encore plus vite s’adapter aux autres. En fait, en me comprenant bien, c’est une grande étape que vous franchissez ! C’est comme un relai de compréhension. Mais, vous aurez remarqué que One Thing In A French Day vous offre aussi la possibilité de confronter votre oreille à d’autres locuteurs. Récemment, Nathalie Iris, mon amie Marilyne, ou encore Cathy du château de Montpoupon, Monsieur Dehillerin, etc.


💡 Je rajoute, qu’ici aussi, le transcript a tout son intérêt pour entretenir son français. Avec le transcript vos oreilles et vos yeux vont travailler ensemble. Je trouve que c’est bien pour intégrer des structures de phrases.


Mon deuxième conseil : étudier une partie de texte à fond


L’entretien est un mode plutôt passif : on écoute ou on lit. Pourtant, de temps en temps, cela vaut la peine d’aller un peu plus loin, de revoir quelques bases. Nous le faisons par exemple en ce moment avec un grand travail sur les conjugaisons dans le transcript avec les notes.


Ce conseil est inspiré d’un livre d’Alison Crum, professeur de viole de gambe et excellente pédagogue. Son livre, Mes petites règles pour la viole nous a été offert par une élève d’Alison Crum qui est également auditrice de ce podcast (bonjour Sue !).

Dans ce manuel, Alison Crum regroupe ses règles pour la viole de gambe. Ce sont des règles qu’elle a tirées de textes anciens, mais également de sa propre expérience. C’est très intéressant à lire, même pour moi qui ne suis pas musicienne.


Elle énonce une petite règle à la fin de chaque chapitre. C’est celle du chapitre consacré à la musique dont je vais vous parler. Elle propose de choisir quelques notes d’un morceau et de faire la liste de tous les aspects techniques demandés par ce morceau. L’exercice consiste ensuite à travailler chacun de ces aspects.

Eh bien, de temps en temps, vous pouvez faire, en quelque sorte, la même chose.

Vous prenez le dernier texte du podcast et vous listez toutes les particularités grammaticales de ce texte. Vous pouvez le faire au niveau d’un paragraphe ou au niveau d’une phrase.


C’est aussi un exercice que vous pouvez faire à partir des phrases complexes que je mets en avant dans le transcript avec notes.
Dans le prochain article, nous parlerons justement des phrases complexes, mais aussi de votre expression orale !