top of page

How to improve my French comprehension : Listen to French podcast One Thing a French Day

Dernière mise à jour : 11 nov. 2020


#LearningFrenchbypodcast #frenchcomprehension #Frenchpodcast #Frenchaudio


English Summary 😊 : In 2011, I told a story in the podcast. I was in Cergy (Paris faraway suburbs), waiting for the train to come back home, when 2 American men asked me their way.

I can clearly remember the different steps in my mind.

1 : they speak English, but I’m not used to this accent.

2 : apprehension : I am going to understand them?

3 : then, I had the blank, my brain needed time.

4 : At last, came that so pleasant feeling, I had understood the question perfectly! 🐥


Learning, understanding, speaking another language is a positive adventure.

Comprehension is the starting point towards progress. I’m sure about that because you have been telling me this for about 14 years now.

You have been sharing those moments with me, you have been telling me about your progress, your learning methods, the moment when you don’t need the text to understand an episode.


I’ve no doubt you are going to progress in French comprehension.


Where to start?

Here is a selection of 3 episodes :

SLOW FRENCH : https://j.mp/3eqtL99

Botanical walk in Jura : https://j.mp/3eqlDFH

How I started One Thing In A French Day : https://j.mp/34Z3WtK


Vais-je comprendre?

En septembre 2011, je racontais dans un épisode du podcast une petite excursion à Cergy Préfecture. Ce n’est pas la porte à côté. Et sur ce triste quai de RER, je ne m’attendais pas à être abordée par deux Américains qui voulaient se rendre à Paris et n’étaient pas sûrs d’être sur le bon quai.


Par contre, je me souviens très bien de ce qui s’est passé dans ma tête.

Tout d’abord, j’ai compris qu’on me parlait en anglais, mais avec un accent auquel je n’étais pas habituée. Là, une petite appréhension a surgi : « vais-je comprendre ? » me suis-je dit. Pourtant à l’époque, je parlais souvent anglais avec mon amie Natasha (Canadienne anglophone).

Ensuite, je me souviens du petit blanc dans ma tête, le temps qu’a mis mon cerveau pour comprendre la question.

Et enfin, je me souviens de ce moment joyeux et super plaisant : j’avais compris !


C’est vraiment très agréable de comprendre !

C’est le point de départ de la progression, de l’enthousiasme et de nouvelles aventures. Vous comprenez un autre être humain qui ne parle pas la même langue que vous, qui ne pense pas ses phrases, sa réflexion, de la même manière que vous.


Et ça, j’en suis certaine parce que cela fait bientôt quatorze ans que j’échange avec vous, les auditeurs du podcast.


Vous m’avez parlé de cette joie de comprendre, de vos méthodes de travail, de vos progrès et de la fierté que vous ressentiez à comprendre un épisode sans le lire.


Vitesse normale et vocabulaire du quotidien

Dans le podcast, je parle à une vitesse normale, j’utilise le vocabulaire de mon quotidien et je construis mes phrases en utilisant des temps comme le subjonctif (parce que nous l’utilisons vraiment).

Vous avez votre oreille, vous avez votre cerveau, vous avez sans doute une grammaire et un dictionnaire à vos côtés. C’est parfait. Je ne doute pas un seul instant que vous allez progresser.


Quelques épisodes pour commencer

SLOW FRENCH : https://j.mp/3eqtL99

Promenade botanique dans le Jura : https://j.mp/3eqlDFH

Les débuts de One Thing In A French Day : https://j.mp/34Z3WtK